A quoi correspond votre recherche ?

MENU

Projet SMAD : la réaction du SMADEOR

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le SMADEOR a pris acte ce mardi 12 octobre de la décision du tribunal administratif de Lyon, qui annule l’autorisation environnementale pourtant délivrée par la Préfecture du Rhône, dans le cadre du projet porté par l’entreprise locale SMAD à Sarcey.

 

Le SMADEOR et ses représentants, issus de la Communauté de Communes du Pays de l’Arbresle et de la Communauté d’agglomération de l’Ouest Rhodanien, regrettent profondément cette décision. Le projet de la SMAD prévoyait en effet la création de 200 emplois à terme sur un territoire qui a connu une importante désindustrialisation. Il permettait l’ancrage durable et le développement local des activités productives d’une entreprise leader dans le domaine médical, puisque 1 patient dialysé sur 3 dans le monde est pris en charge grâce à des produits fabriqués sur son site de L’Arbresle.

 

La crise sanitaire nous a rappelé la nécessité de réindustrialiser notre économie et de retrouver une souveraineté stratégique dans de nombreux domaines et en particulier celui de la santé.

 

La reconnaissance du secteur en Territoire d’industrie, l’annonce du plan de relance, puis l’annonce ce jour du plan France 2030, n’auront pourtant pas facilité la moindre implantation d’entreprise sur la zone SMADEOR. Les annonces du gouvernement doivent se traduire en acte. La prise en compte des enjeux environnementaux tant pour préserver les espèces protégées sur le site que pour aménager des espaces dédiés était un axe  fort de ce projet.

 

Dévolue au développement économique depuis plus de 10 ans, il est regrettable que la zone du SMADEOR reste vierge encore de nombreuses années alors même que la demande d’implantations d’activités vertueuses (endogènes et exogènes) permettrait de proposer de l’emploi à une population qui continue de croitre sur cette partie du territoire.

 

En parfaite contradiction avec les objectifs clamés au plus haut niveau de l’Etat, le coup d’arrêt porté à ce projet de la SMAD s’avère ainsi difficile à comprendre.

 

Les élus du SMADEOR s’interrogent sur la volonté réelle des pouvoirs publics de réindustrialiser notre pays. Toutefois, convaincus de la nécessité absolue d’œuvrer pour le développement économique du territoire, ils entendent poursuivre leurs actions afin de favoriser la croissance des entreprises déjà implantées et la création d’emplois locaux, indispensables pour permettre aux habitants de vivre et travailler à proximité de chez eux.

 

12/10/2021